AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 Ai Junko Miura - Sour Lover

| Mer 20 Sep - 10:04

Junko Miura


Nom complet : Junko Miura
Surnom : Ai (amour)
Âge : 24 ans
Quartier : Sud
Métier : Geisha - Petite main des Yakuzas
Origines : 100% nippones (apparemment)

Personnage

Aspect physique : "J'ai toujours aimé les belles choses... Petite, je voulais me pomponner, me parfumer dans des bains au jasmin et faire comme les grandes dames en kimono, leurs belles coiffures et leurs bijoux merveilleux... Ado, je rêvais d'être une beauté occidentale, avoir de longs cheveux blonds et les yeux bleus saphir, pour pouvoir séduire des beaux acteurs américains comme Johnny Depp ou Brad Pitt, sur lesquels je fantasmais le soir dans mon lit... Et puis un jour mes seins ont poussés. "

Junko était une enfant frêle, à la santé fragile. Sortie tout droit du quartier Est ; souillon et mal embouchée, qui aurait pu présager un tel changement?

Aujourd'hui vous verrez cette jeune femme arpenter les rues du quartier Sud, arborant avec grâce et délicatesse un kimono traditionnel aux couleurs chatoyantes. Toujours fardée de blanc, elle dissimule à merveille ses origines du Japon rural et son véritable teint hâlé. En réalité seules ses longs droits minces et ses poignets encore un peu bronzés peuvent rappeler sa naissance modeste, bien qu'elle mette un point d'honneur à avoir de beaux ongles toujours manucurés.
Elle possède de longs cils noirs qui encadrent avec douceur la dureté de son regard, mi-narquois mi-méprisant. Elle a la chance d'avoir un petit visage et une bouche fine et bien dessinée, répondant ainsi aux critères de beauté nippons. Ses cheveux sont pour elle le plus précieux de ses atouts ; longs jusqu'aux reins et raides comme la justice, d'un noir de jais aux reflets bleutés, elle passe des heures à les brosser, les parfumer, les coiffer et les barder de bijoux et autres fleurs délicates. Elle y tient comme à la prunelle de ses yeux.
Son kimono, lui dissimule un corps tout à fait normal, quoi qu'assez mince dans les standards de la population nippone. Elle a néanmoins de belles courbes, une jolie poitrine, une jolie chute de reins et la taille moyennement marqué. Un corps féminin tout à fait normal... A l'exception de dizaines de cicatrices et d'un impressionnant tatouage traditionnel dans le dos de la jeune geisha, dessinant deux carpes koi, des fleurs de cerisier et des pivoines. Ces tatouages sont un symbole et une malédiction.


Description psychologique :
"J'ai toujours aimé les belles choses... "

Petite, elle était farouche, craintive et discrète. Elle traînait dans les rues et s'arrêtait au milieu de la foule sans que personne ne la remarque vraiment. Elle, elle n'avait d'yeux que pour les superbes mannequins sur les immenses publicités. Elle voulait être comme elles ; belle, riche et influente.

Elle a étudié longuement. Servir le thé, nouer parfaitement un kimono, jouer de la musique et danser. Elle a apprit la poésie et le chant. Elle a écouté et pris part à l'art de la conversation. Des sujets futiles, en passant par l'économie et la culture, elle s'est forgée au fil des ans un esprit aiguisé. Elle est capable de soutenir une conversation, mais elle ne vous avouera pas qu'elle préfère de loin le silence.
Elle aime être au calme, s'isoler et méditer. Mais son métier exige une bonne sociabilité.

Bien malgré elle, elle prit conscience de son pouvoir de séduction à la sortie de son adolescence. Elle comprit vite que sa beauté lui servirait à aller loin. Elle devint calculatrice et vénale. Toujours aussi discrète, elle a apprit à jouer un rôle face aux clients. Un faux visage de simplicité, de jovialité, et de séduction. Elle cache ses émotions et sentiments, et se contente la plupart du temps d'arborer un sourire narquois teinté de mépris. Cela lui confère une sorte de froideur élégante.

Elle aime se comparer à une Veuve Noire. Belle et dangereuse à la fois.
Mais en réalité, elle peut se montrer loyale et très disciplinée. Il suffit de l'apprivoiser.

Histoire


"J'ai toujours aimé..."

"Mon histoire ? Ahah mais enfin, je suis née pour vous servir..."

J'aurais voulu naître ailleurs. A une autre époque, dans un autre pays... Enfin non j'aurais juste voulu avoir une famille normale. C'est tout.
Ma mère vient d'une famille de paysans installés au Sud de Kyushu. Ils étaient assez pauvres et surtout ma mère aspirait à devenir mannequin. Elle était plutôt jolie. Mais idiote. Sans argent, ni contacts, elle rêvait de la ville, elle pensait que tout serait plus facile. Elle s'est faite avoir. Elle s'est retrouvée à la rue, obligée de vendre son corps pour subsister. Et puis b.a.ba habituel, elle est tombée dans la drogue et l'alcool.

Mon père ? Oh, lui il était encore pire. Enfin des dires de ma mère... Je ne l'ai vu que quelques fois, il venait "rendre visite à ma maman", comme beaucoup d'autres hommes. A l'époque nous vivions dans un 18 m carrés avec ma mère. C'est assez peu pour avoir une intimité. Bref du coup j'étais souvent envoyé faire les courses au Konbini d'en bas. Mais quand vous les faites pour la 3ème fois la matinée, et bien, vous allez chercher autre chose...
Des divertissements. Je me suis mise à explorer le quartier Est, en long, en large, et en travers. Puis je connaissais toutes les rues. Alors j'ai exploré l'Ouest, puis le Nord et enfin le Sud...

Et je suis tombé amoureuse. J'avais 7 ans. Et dans cet univers hors du temps que représentait le Sud, une déesse m'est apparue.
Elle avait le visage blanc et les lèvres rouges, le port de tête haut et distingué. Son kimono était bleu pâle avec de petits motifs de sakura. Et puis ses toutes petites sandales de bois semblaient voler tellement son pas était rapide et précis. Elle était merveilleuse, tout droit sortie de mes rêves d'enfant. Je l'ai suivi pendant quelques rues et elle est entrée dans ryotei. Je l'observais de derrière la vitre. Des hommes d'affaire, classes, en costume l'attendaient à l'intérieur. Il se sont levé et l'ont saluée comme si elle était la personne la plus importante qu’ils n’aient jamais vu. A mes yeux le pouvoir qu'elle avait sur eux la rendait encore plus belle.

Quelques mois après cet événement, après une énième sortie au Konbini, je retrouvais l'entrée de notre immeuble encombré de voisins anxieux et plusieurs véhicules de pompiers et de policiers. A ce moment je compris immédiatement ce qu'il se passait. J'étais dans la foule et personne ne faisait vraiment attention à moi. Les gens parlaient de "règlements de comptes", de "massacre sanguinaire", et encore de "crime passionnels". Ils ne savaient rien. Et moi non plus. Je savais juste qu'il ne fallait pas que je reste là lorsque 2 hommes vêtus de noir et de lunettes de soleil, ont fait mine de s'approcher de moi. J'ai couru aussi vite que j'ai pu. Pendant 2 jours, j'ai réussi a leur échapper. Et je suis retournée au Sud voire ma déesse. J'ai divagué encore deux jours, jusqu'à ce que je l'aperçoive enfin. Plus rayonnante que jamais. J'aurais voulu que cette belle femme me recueille et m'aime. Mais elle disparût dans un machiya avant même que son regard ne se pose sur moi. En revanche, une main forte s’abattit sur mon épaule. Les Yakuzas venaient de me retrouver.

Etrangement, ils ne me firent pas de mal, au contraire. On ne me dit rien et on m’emmena à Kyoto pour poursuivre une formation de geisha. Nous étions très peu de jeunes filles et j’étais la plus jeune. Les autres shikomiko ont vite compris l’avantage de l’âge qu’elles avaient sur moi. Alors que nous étions toutes cantonner à des différentes tâches quotidiennes, je me retrouvais souvent avec celles de mes aînées à effectuer en plus. Masi j’ose croire que cela m’a beaucoup appris. Junko l’enfant obéissante, a vite été remarquée par sa persévérance et sa loyauté. J’ai appris beaucoup, à lire, écrire, compter. A chanter, à jouer du shamisen et de l’okawa. J’ai longuement observé mes grandes sœurs. Et j’ai fini par exceller. On m’a appris la danse de cérémonie et finalement mon apprentissage prit fin à l’aube de mes 18 ans.
Le 14 mars 2013, j’assistai à ma propre enchère. Ma première nuit en tant que geisha était destinée au plus offrant. Ma virginité aussi.
Ironie du sort, mon acquéreur était un homme assez puissant chez les Yakuzas. Intelligent, loin d’être laid, il semblait suinter le pouvoir et l’autorité. Nous sommes restés très proches, et je suis rentrée à Mayaku avec lui peu de temps après. Il m’a entretenu pendant quelques temps et m’a installé dans une maison au Sud à quelques rues de là où j’avais vu ma déesse en kimono.
Cela fait 4 ans que je suis revenu à Mayaku. J’ai toujours un bref attachement avec les Yakuzas mais je préfère rester loin de leurs affaires, même si je les « dépanne » de temps à autres…
Je n’ai jamais revu ma merveilleuse geisha au kimono bleu pâle. Mais j’ose espérer qu’aujourd’hui c’est moi qui inspire les petites filles.


Et derrière l'écran

Pseudonyme : Chloé aka Jekaterinaaaa
Comment as-tu connu Mayaku ? Je connais de l'ancienne version! .-.
Le forum te plaît ? Oh voui c'est classe *^*
Tu veux nous parler d'autre chose ? J'aimeuh les licornes et leurs jolies cooornes....
| Mer 20 Sep - 19:56

Jizo Takeda

Bienvenue à toi !
Un plaisir que de lire ta fiche et de découvrir ton personnage que j'ai vraiment hâte de voir en jeu maintenant. Une belle femme, vénale et calculatrice qui plus est, que demander de plus !


Maintenant, je sais. Ce monde, tel qu'il est fait, n'est pas supportable. J'ai donc besoin de la lune, ou du bonheur, ou de l'immortalité, de quelque chose qui soit dément peut-être, mais qui ne soit pas de ce monde.
| Jeu 21 Sep - 9:39

Junko Miura

Bonjour bonjour et merci pour l’accueil!
Oooh merci c'est adorable! Et bien j'espère que nous auront l'occasion de partager quelques scènes!
Que demander de plus? Qu'elle soit un peu plus douce aha! ;)
| Jeu 21 Sep - 12:18

Yumi Shinogaï

Bonjour à toi et bienvenue (re, hihi) dans la ville !
Une écriture agréable et histoire résumé de façon simple, je pense que je n'ai pas grand chose à rajouter ne serait-ce que la curiosité de savoir qui est cet homme suintant la classe chez les yakuzas :o.

Tu es bien-sûr validé ! Je te laisse donc la liberté de faire tes fiches complémentaires, fiche de lien et celle de communication. ♥
Au passage, un plaisir de créer des liens avec l'organisation (pour en revenir à notre discussion) des cœurs sur toi et au plaisir de te lire !



Ͽ naugh

ty

| Jeu 21 Sep - 16:00

Junko Miura

Merciii beaucoup Yumi!
Pour ce mysterieux yakuza c'est en reflexion, je t'en ferais part très prochainement! ;)
Merci je cours me mettre à jour!
Des bisous d'esquimaux!
| Jeu 21 Sep - 16:55

Christal Marshall

Bienvenue et plein de bisous !
J'espère que tu te plairas à Mayaku ~ J'ai beaucoup apprécié lire ta fiche, une Geisha à Mayaku, c'est trop chouette. J'ai terriblement hâte de voir comment tu peux la faire évoluer dans notre chère ville.

Effectivement, ça serait chouette de voir avec Yumi si vos personnages fond partie de la même organisation, et les/la créé ensemble dans la section gang ici. Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à nous demander, la team est là pour t'épauler.

Aussi, on te recontactera peut-être prochainement, pour un lien particulier avec un de nos personnages particuliers. Tu es ensevelies sous les propositions mon Dieu !

Par contre, ton avatar n'est pas aux bonnes dimensions, alors je me permettrai de t'en faire un si ça te dit. Tu n'auras qu'à m'envoyer l'image de ton choix par MP /0/ Je m'en occuperai lorsque je serai rétablie.

Encore bienvenue à toi ♥



innocence
| Sam 23 Sep - 8:16

Junko Miura

Merci merci merciii!
Tant de compliments et d'attention, ça fait tout chaud dans mon petit coeur! :3
Ahaha j'aime toutes ces propositions, ça me flatte.

Oupsi, j'ai cru que mon avatar était bon, désolée. Du coup j'accepte volontiers ta gentille proposition de m'en faire un c'est adorable!

Et encore merci et plaisir de jouer ensemble!
~ Plein de love ♥
|

Contenu sponsorisé


Coups de coeur ♥