Mayaku :: Personnages :: Fiches :: Validées

TAKUMI FUJITA

Dim 15 Sep - 11:50

       


     

Takumi Fujita

“Les ratés ne vous rateront pas."

       
 
Quartier
SUD

“id
en
tité

Surnom :Looser
âge :22 y.o
genre : Male
orientation : Homosexuel
métier : Caissier _ Saint of Vox
origines : Japonais



MALCHANCEUXDÉPRESSIFSUICIDAIREOBÉISSANTPATIENTAFFECTUEUXMANIPULABLEDISTRAITINSTABLEMÉDIOCRELÂCHEMENTEURFIDÈLEIRRESPONSABLECALMEAGILEDISTANTSERVIABLEPOLI

“car
act
ère


“phy
si
que

FINDÉLICATLÉGERPETITBRUN REFLET D'ORFRANGEYEUX NOISETTESGRAINS DE BEAUTÉREGARD TRISTEAIR BLASÉCERNESBOUCHE SENSUELPORTE RÉGULIÈREMENT DES PANSEMENTSA BEAUCOUP DE CICATRICESPEU IMPORTE LES HABITSPEU IMPORTE LA MODEPORTE SOUVENT LE TABLIER DE LA SUPÉRETTESE FAIT OUBLIER FACILEMENTPASSE POUR QUELQU’UN DE BANALSOMPTUEUX SI IL SOURIAIT


“his
toi
re

Formule de politesse. Articles. Bip. Argent. Ticket de caisse. Formule de politesse. Articles. Bip. Argent. Ticket de caisse. Erreur. Hum ? Erreur ?...

Takumi lève la tête et se retrouve nez à nez avec un homme au visage boursouflé et l'air essoufflé. Il soupire. L'homme redouble de rage devant sa réaction. Takumi regarde l'homme d'un air las, sans même l'entendre. Devant son manque de réaction, l'homme accélère son débit tout en le pointant du doigt. Les autres clients se mettent à chuchoter en lui lançant des regards en coin. Il entend ses collègues ricaner derrière lui, il sait qu'ils sont en train de l'imiter.  Takumi compartimente. Il n'entend rien, ne voit rien, ne ressent rien. Il repère son erreur et la corrige sans se presser. La patience de l'homme semble être à bout puisque son doigt entre en contact assez violemment et à plusieurs reprises avec sa poitrine. Rosy, la gentille petite patronne de la supérette, du haut de ses 75 ans s'interpose tout d'un coup. L'homme ne se calme pas et commence à faire mine de vouloir toucher Rosy. En un instant le voile d'indifférence quitte Takumi et du revers de la main il balaye le bras de l'homme. En un mouvement celui-ci l'attrape au col et le balance contre les rayons situés derrière sa caisse. Après lui avoir donné des coups de pieds dans le ventre et un œil au beurre noir, l'homme est enfin satisfait. Ses collègues sont en colère, dans la panique les autres clients sont partis sans payer leurs courses. Rosy pleure, effrayée. On demande à Takumi si il pourrait arrêter de rater tout ce qu'il entreprend ? Rosy pleure de plus belle. Les collègues se calment, déclarant que Takumi est un looser qui ne mérite pas que l'on perde son temps avec lui. La colère même, est une émotion qui ne vaut pas la peine d'être éprouvée en ce qui le concerne. Puisqu'il est déjà quasiment minuit, Rosy est évacuée et entourée de tous les soins par le personnel. On ordonne à Takumi de ranger le bordel qu'il a provoqué.

Rideau de fer baissé, silence autour de lui. Takumi est seul, toujours à terre dans les décombres des rayons. Il se recroqueville sur lui même et se met à trembler. Il n'aura pas besoin de pleurer pour se remettre de ça. Ni besoin de se couper. Ou de se brûler. Ce n'est rien. Rien comparé à ce qu'il a vécu dans le quartier Nord. Un rire lui échappe. Un raté lui ? Il commence à s'agripper les cheveux comme si il voulait se les arracher, se recroquevillant encore plus sur lui même. Si ils savaient, ah ah, si ils savaient. Il est l'incarnation de l'erreur sur terre. C'est parce que c'est un raté que son père les a abandonné, lui et sa mère. C'est parce que c'est un raté que sa mère a été obligée de le frapper. C'est parce que c'est un raté que les autres élèves l'ont humilié à l'école. C'est parce que c'est un raté que sa mère l'a aidé à perdre sa virginité. C'est parce que c'est un raté que par la suite, il n'a jamais réussi à la faire jouir. C'est parce que c'est un raté que personne ne l'a cru lorsqu'il a dit qu'il était victime de viol. Quoi par une femme ? Ah ah ! Et ta mère en plus ! Allons, allons, un looser n'a rien de mieux à faire pour attirer l'attention sur lui. C'est parce que c'est un raté qu'il n'a pas réussi sa première tentative de suicide. C'est parce que c'est un raté, qu'il s'est tourné vers la drogue et les soirées en sortant du lit qu'il partageait avec sa mère. C'est parce que c'est un raté qu'il n'a pas réussi à intégrer cette belle génération de jeunes esprits libres de The Dawn. Des idées, de l'initiative ? Il n'en a pas. Moqué et repoussé, il s'est écarté. Même le drogué, il n'a pas réussi à le faire. C'est parce que c'est un raté que lorsqu'il a retrouvé sa mère pendue, il a essayé de se tuer pour la deuxième fois. Et devinez quoi ? Takumi au sol est soudain pris d'un fou rire. Oui, raté ça aussi ! Takumi se relève et se met à remettre de l'ordre dans le magasin. Il y a une chose qu'il a réussi. C'est quitter le Nord. En vendant l'appartement de sa mère il a eu assez pour commencer une nouvelle vie dans le Sud. Un autre rire lui échappe. Une vie... Non Takumi ne vit pas. Il attend sa mort. Il a déjà compris que ce n'est pas à lui de choisir ce moment. Il attend. Sa vie n'est qu'attente sans espoir. Enfin... sa vision commence peut-être à changer...

Le magasin remis en ordre, les rayons réparés, les dégâts effacés, Takumi rentre chez lui. Son petit appartement bien rangé lui apporte un peu de réconfort. Mettre de l'ordre l'a toujours aidé à respirer. Il enlève son tablier et ses habits, puis se dirige vers sa douche. En sortant, il met des pansements sur les quelques coupures qui sont apparues sur son dos et ses mains. Il se regarde dans le miroir, son œil commence à changer de couleur. Il ricane, l'homme frappe moins fort que sa mère. Jean noir, tee-shirt noir, veste à capuche noire, gants noirs. Il se dirige vers sa chambre et ouvre le tiroir de sa table de nuit. Ses sex toys se bousculent à cause du mouvement. Au moins une lumière dans toute cette ombre qui l'entoure, en habitant seul il a enfin compris qu'il était homosexuel. Même si là encore ...échec à tous points de vue. A part les coups d'un soir plus que décevant dans les toilettes ou les ruelles, Takumi n'a jamais connu l'affection d'un homme. Les larmes lui brûlent les yeux, il attrape sa lame de rasoir, qui est là juste au cas où et compte jusqu'à 10. Il soupire, depuis qu'il a rencontré Vox, les épisodes sont de plus en plus facile à dépasser. Il repose la lame et attrape son Desert Eagle. Il vérifie qu'il est chargé, le coince à l'arrière de son pantalon et referme son tiroir. En sortant de son appartement il attrape ses cigarettes et son masque smiley jaune vif.

Il arpente rapidement le quartier, il passe inaperçu et connait tous les raccourcis. Dans les escaliers, dans les ruelles, sur les toits de la ville...il traque sa proie. A force de tuer pour Vox, il a appris quelques petites choses. Il y a déjà de cela quelques mois, Vox pour le remercier de ses loyaux services, l'a autorisé à choisir une de ses victimes. Il n'avait pas ressenti le besoin d'accepter cette faveur, se contentant d'obéir aux ordres. Mais il est en train de changer, il le sent. Moira est la première à avoir vu quelque chose en lui. Elle lui a proposé d'être un Saint pour la plus belle des causes. Et Takumi a un but enfin, une raison de vivre, une destinée. Il participe à quelque chose qui le dépasse mais au moins il y participe. Agile comme un chat, il saute d'un toit et se retrouve sur le balcon extérieur du dixième étage d'un immeuble. S'asseyant sur la rambarde, les pieds dans le vide, seul son visage est éclairé par la cigarette qu'il vient de s'allumer. Takumi regarde la ville qui s'étend sous ses pieds. Au dessus du vide, Takumi est partagé. Certains jours il veut croire à tout ce que Moira lui a dit. Tout ce qu'il a vécu l'a amené à Vox. Les souffrances étaient inévitables pour qu'il devienne un Saint et qu'il arrive enfin là où il était censé arriver. D'autres fois, une toute petite voix, un murmure à peine audible, l'implore de croire en un avenir, espoir, joie, amour... Des bruits de pas dans l'escalier. Takumi lance sa cigarette et met son masque. Dans le noir il est invisible. Dans son dos l'homme met la clé dans sa serrure et ouvre sa porte. D'un geste fluide il se retourne et pointe son Desert Eagle à l'arrière du crane de l'homme. Sans aucune hésitation il presse la détente. Le sang éclabousse la porte et l'entrée de l'appartement, le corps tombant en avant. Des cris des voisins poussent Takumi à remonter au plus vite. Les meurtres de Takumi sont facile à repérer, il aime faire gicler le sang. De retour chez lui il lave ses habits et son masque. Il démonte son flingue, le nettoie délicatement et le remonte, puis va se coucher.

Le lendemain à la supérette, l'équipe lui présente des excuses sous l’œil attentif de Rosy. Takumi en a le souffle coupé, c'est la première fois que ça lui arrive. Il bafouille, on lui fait des tapes amicales dans le dos et il repart à la caisse. Takumi regarde par la vitrine, les émotions se bousculant. Derrière lui, ses collègues se racontent les nouvelles de la veille : l'homme qui a fait un scandale hier est mort d'une balle dans la tête devant la porte de son appartement. Takumi le visage toujours tourné a un léger sourire. Pour la deuxième fois de sa vie, il a fait preuve  d'initiative et quelque chose de bon lui est arrivé. Serait-il réellement un Saint ? Qui lorsqu'il décide ou sa main va frapper crée la bonté ? Perdu dans ses pensées, Takumi s'occupe des premiers clients.

Formule de politesse. Articles. Bip. Argent. Ticket de caisse. Formule de politesse. Articles. Bip. Argent. Ticket de caisse...







avatar :copyright: crédit
by Torhu

Takumi Fujita

Takumi Fujita
Dim 15 Sep - 17:28
Hey, salut mon petit naze préféré <3

Je suis sincèrement heureux de voir que Takumi te plaît, et t'inspires ! Et aussi, de le voir prendre vie sur le forum, évidemment. J'aime bien l'aspect du personnage que tu as commencé à mettre en avant dans le début de ton histoire, ce côté machinal, robotique. C'est un peu (beaucoup?) l'idée du personnage, qui se fait totalement écraser dans son individualité. Donc, ouais, well done !

Je te souhaite la bienvenue sur MYK, et n'hésite pas à nous (me?) contacter sur tu as des questions, notamment sur le personnage. Bon courage pour la suite ! :D

Invité

Anonymous
Dim 15 Sep - 20:01
Hello !

C'est super chouette que les premières lignes te parle, effectivement tu dépeins exactement ce que j'essayais de faire. Bon après je me suis un petit peu emportée sur l'histoire hein, je crois qu'il y avait marqué soyez concis dans le règlement... Pour ma défense, présenter un personnage aussi complexe et torturé ça demande quelques lignes... paragraphes... pages.. enfin tu vois quoi !

J'espère que la fiche du personnage vous plaira. En tout cas je vois vraiment cette présentation comme le moment où Takumi commence enfin à mettre du positif dans sa vie. Ça pourrait être le concentré de "glauque" ici et à partir de maintenant on cherche un peu des trucs cool. Well, on verra bien ce qui lui arrivera.

Takumi Fujita

Takumi Fujita
Jeu 19 Sep - 20:22
    j'ai eu une érection ❥







    écris avec moi, lâcheur.



drugs
@morden

Morgan Marshall

Morgan Marshall
Dim 22 Sep - 2:00
Me too ❥






j'arrive, et cette fois je te lâcherais pas.

Takumi Fujita

Takumi Fujita