Mayaku :: Personnages :: Fiches :: Validées

Here isn't where I wanna be

Sam 20 Juil - 12:02

       


     

Aiden Wood

“Bring the drugs baby, I can bring my pain

       
 
Quartier
NORD

“id
en
tité

Surnom :
âge : 22 ans
genre : Féminin
orientation : Bisexuelle
métier : Dealeuse afin de pouvoir payer ses études artistiques
origines :Américaine



IntrovertieSolitaireFroideToxicomaneDépressiveCréativeOuverte d'espritManipulableDouceHypersensible (face cachée)Peu expréssiveNaïveEnfantineLunatiqueInstableDort encore avec son doudouBoit une tasse de thé tous les soirs avant de dormirSe sent toujours mélancolique quand le soir commence à tomberAimerait pouvoir se payer des études de Dramaturgie

“car
act
ère


“phy
si
que

PetitePeau très blancheYeux vert en amandeCheveux châtain Colore ses cheveux en rose depuis ses 14 ansNez finLèvres pulpeuses90BFesse légèrement bombée comme il fautNe porte pratiquement jamais de maquillageParfum fruité qui donne envie de la manger Aime le streetwearPorte souvent des vêtements décontractésPorte toujours une casquette ou un bonnetJoint toujours en boucheRegard souvent fuyant au débutMais doux et bienveillant par la suite


“his
toi
re


« Cette sensation de ne pas avoir ma place dans ce monde, je l’ai depuis toute petite… »


Aiden est née au Japon, après que ses parents quittent l’Amérique tout juste un an auparavant. Elle s’est souvent sentie seule, car après leur déménagement, ils n’ont pas gardé contact avec le reste de la famille restée aux US. Donc elle a grandi seule, avec une mère dépressive et un père secrètement suicidaire, mais ça, elle ne l’a su qu’à ses 4 ans. Pour être honnête, sa mère n’a jamais vraiment trouvé sa place au Japon et a du coup préféré devenir femme au foyer. Mais ça ne lui a jamais vraiment plus. Son père, quant à lui, se tuer à la tâche pour subvenir aux besoins de la famille. Aiden a grandit dans les disputes, des crises de nerfs, des pleurs. C’était trop pour l’homme, qui depuis un moment ne faisait plus grand-chose de productif. Il est parti un jour et il n’est plus jamais rentré à la maison. On n’a jamais vraiment su ce qui s’était passé, mais vu son comportement durant les derniers jours, ils ont tous directement pensés à un suicide.

Sa mère ne s’en est jamais remis. Encore plus dépressive qu’avant, elle a commencé à boire, à rejeter toutes les fautes sur le dos de sa fille. À croire qu’au fond, elle n’a jamais vraiment voulu d’enfant. Factures impayées, dettes, négligences totales du domicile, c’était un véritable enfer pour Aiden. Mais elle ne disait rien. Sa mère lui avait interdit de parler de quoi que ce soit. D’ailleurs, elles ne se croisaient pratiquement plus jamais. Pendant qu’Aiden devait se débrouiller toute seule le soir si elle voulait manger quelque chose, sa mère se prostituait de manière illégale dans les quartiers chauds de sa ville.  C’était sa manière à elle de ramener de l’argent. Aux yeux de la jeune fille, elle avait sombré beaucoup trop bas et elle la haïssait jour après jour.

À l’école, ça ne se passait pas très bien. Ses notes étaient très mauvaises et elle n’avait pas d’amis. Elle a toujours été considéré comme la mauvaise fille, de mauvaise famille. À la maison, la situation empirait petit à petit. En plus de boire énormément, sa mère avait commencé un traitement contre la dépression, mais elle ne le suivait pas du tout correctement et se défonçait avec sa merde. Entre ses longues nuits de sommeil et ses moments d’euphories, elle continuait à rejeter toutes les fautes sur sa fille et avait finit par lever la main sur elle. C’était devenu habituel pour Aiden, de se faire battre par sa mère. Au début, elle ne la frappait qu’aux endroits où personne n’aurait pu voir. Comme les fesses, le ventre, le dos.  Elle était interdite de sport pour que personne ne voit les coups dans les vestiaires. Mais au fur et à mesure, sa mère n’en avait plus rien à foutre de faire attention à ça. Au fond d’elle, elle voulait juste se débarrasser de sa fille.

Au bout d’un moment, les professeurs se posaient pas mal de questions. Aiden a été envoyé plusieurs fois devant le directeur de l’école, ainsi que devant un pédopsychiatre, une connaissance du professeur de la jeune fille, qui a toujours su au fond de lui qu’Aiden n’était pas une mauvaise fille. C’est après plusieurs séances qu’elle s’est enfin confiée. Les disputes entre les parents, le père suicidaire, la mère dépressive, les coups, les menaces. Elle portait déjà beaucoup trop de choses pour une gamine de son âge. Quelques semaines après la séance, il a été jugé que sa mère n’était pas en état de s’occuper d’un enfant et s’est fait retirer la garde d’Aiden, qui elle a été transféré dans un foyer pour jeunes adolescents.  Elle n’avait que 11 ans.

Aux yeux d’Aiden, sa vie est beaucoup plus belle depuis qu’elle a été placé. Elle s’est fait pas mal d’amis et a enfin commencé à s’ouvrir aux gens. Malheureusement, ce qu’elle ne rend pas compte, c’est que ce sont des personnes toxiques et nocives pour elle, si naïve et manipulable. C’est durant cette période qu’elle a commencé ses premières grosses bêtises. Vols, extorsions, ventes de drogues. Elle disait qu’elle ne vendrait que du cannabis, mais elle a vite pris goût à l’argent facile et à aimer l’adrénaline qu’elle ressentait à chaque fois qu’elle allait chercher ou qu’elle vendait. C’est un peu devenu sa drogue à elle. Pour finir, la jeune fille s’est mis à vendre toute sorte de drogue. Par chance, elle ne touche qu’au cannabis, lui apportant une sorte d’apaisement. Elle n’a jamais voulu toucher à d’autres drogues, voyant comment certains clients à elle se comportent quand ils n’ont plus rien.

C’est à ses 21 ans et avec pas mal d’agents mis de côté, qu’elle a pu enfin quitter le foyer pour emménager dans son tout premier appartement, à Mayaku. Une ville qui l’avait toujours attiré. Comme si, depuis toujours, sa place se trouverait ici. C’est dans le quartier Nord, qu’elle est tombée amoureuse d’un petit loft, d’une 50aine de mètre2. Avec de grandes baies vitrées qui le rend très lumineux et son petit balcon où elle se pose le soir pour fumer en regardant le coucher du soleil. Depuis un moment, Aiden aimerait reprendre les études. Elle a toujours été attiré par l’artistique et plus précisément la dramaturgie. Alors en attendant, elle continue de vendre. Un jour, elle rencontra Dei, avec qui elle s’est liée d’amitié avec le temps. C’est sans réfléchir qu’elle le suivit dans la fraction. The Dawn. Avec lui et le reste du groupe, elle a enfin l’impression d’avoir trouvé sa place.


Annie Mei © ctchrysler
by Monywood

Aiden Wood

Aiden Wood
Sam 20 Juil - 14:48
Welcome, welcome, welcomeeeee baaaaack Wood !

Tu connais la maison alors je vais simplement te dire que j'ai hâte de voir ta fiche terminé et te voir évoluer de nouveau parmi nous :hearts: !

See ya' ~



Ͽ Dark

Hime '

Yumi Shinogaï

Yumi Shinogaï
Sam 20 Juil - 15:13
Bienvenue Aiden ! J'ai plein plein plein plein d'images de ton personnage, si jamais il t'en manque xD L'artiste fait des trucs ouf :hearts:

Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de lire ce que tu vas nous concocter :3

Invité

Anonymous
Sam 20 Juil - 23:56
Merci beaucoup pour votre amoooour ! :3

Et ouiii, donnez moi pleins d'image d'Annie 8D

Aiden Wood

Aiden Wood
Dim 21 Juil - 0:19
    hhhhmy, tellementravideteretrouver à Mayaku!

    l'histoire de ton personnage me touche personnellement pour avoir vécus ces moments difficiles, moi aussi. pour la connaître déjà, je n'ai pas grand chose à rajouter. je veux écrire avec toi dès demain, tellement je t'adore. merci d'être revenue, ça fait grave plaisir. ❥

    j'crois qu'ensemble, tout va réellement devenir le chaos. ❥ ❥ ❥

    Welcome to The Dawn, honey



drugs
@morden

Morgan Marshall

Morgan Marshall