AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 sartre en avait oublié la moitié | ash

| Ven 12 Juil - 20:48

Ash Leigh


       

 

ASH LEIGH

“l'enfer, c'est les autres & au final nous sommes tous l'autre de quelqu'un
Quartier
EST

“id
en
tité

Surnom : ashlord, sur internet.
âge : 24 ans.
genre : masculin
orientation : homosexuel
métier : barista à la dérive
origines : irlandaises



créatifingénieuxcourtoishypocritementeursecretsolitaireintuitiftête brûléeparadoxalbipolairenerveuxtristejoueurmélancoliqueblessémaniaqueinsensépauméà la dérivemornegénéreuxtendrerâleurponctuellibérépragmatique

“car
act
ère


“phy
si
que

mincemusclétatouéraséyeux bleuspâlecicatricescigarettesdoc martensjean noirchemise à carreauxt-shirtsweatshirt1m75porte des bracelets en cuirdégingandéair mauvaissourire de traversregard perçantpiercingsblouson en cuir


“his
toi
re

1994 – Naissance à Carrick-on-Shannon, comté de Leitrim, il est né par voie basse, à domicile.
2004 – Déménagement à Dublin, Ash perds tous ses repères, sauf son frère.
2010 – Découvre son désir pour les individus du même sexe ou genre que lui, s’en cache.
2011 – Est amoureux, pour la première fois de sa vie. Son père lui offre une moto la même année.
2012 – Mis à la porte de chez-lui par son père apprenant son homosexualité, brisant ainsi le cœur de sa mère.
2013 – Après plusieurs mois d’errance en Irlande ou il enchaîne petits boulots et travail au noir, il gagne l’Angleterre avec ses économies et sa moto.
2014 – Gagne la France, Paris par la suite, y travaillera au noir, surtout pour des dealers.
2016 – Se rend en Allemagne, il dort chez son amant Zeke, travaillera dans un cabaret comme barman.
2018 – Quitte l’Allemagne après avoir brisé le cœur de son amant et voyage en Europe, paumé, siphonne des réservoirs pour sa moto.
2019 – C’est après des mois d’économie & de travail au noir qu’il s’exile au Japon depuis la Russie.
***

Aéroport Moscou-Cheremetievo, huit heures & quarante minutes.
La foule des voyageurs dans l’immense aéroport ne cessait d’émettre des cris, des rires et des exclamations de joie dans un brouhaha assourdissant, mélangé aux annonces prononcées par une voix féminine soyeuse. Dans le terminal, Ash, mains tremblantes tenait entre ses doigt un sésame mirifique, un billet pour Tokyo-Narita. A ses pieds il y avait un simple sac de sport noir, taillé dans une toile épaisse il contenait ses affaires les plus précieuses. Le billet glissé dans son passeport usé, il s’approcha du comptoir pour se faire enregistrer.

Il avait sur les épaules le poids de son passé qui pesait, progressivement, mélangé à sa fatigue d’avoir roulé autant de kilomètres en si peu de temps, il avait aussi traversé Moscou et prit l’autoroute M10 vers l’aéroport. Sa moto avait été embarquée dans la nuit dans un avion-cargo, elle serait délivrée peu de temps avant sa propre arrivée, prévue à 20h00, heure locale. Il avait oublié à quelle heure décollait son avion aujourd’hui, il était trop nerveux pour s’en souvenir, son cœur palpitait et ses oreilles battaient le rythme de son sang. Il était tout seul dans cet endroit immense, englouti par la foule des voyageurs et par des milliers d’histoires qui lui donnaient un léger vertige. Il ne parlait pas russe mais en comprenait l’essentiel et avait appris un joli lot d’insultes. Il reprit son billet et le glissa dans la poche ventrale de son sweat noir, ses grosses chaussures de docker raclèrent le sol éclatant du terminal et il se dirigea droit vers un fauteuil d’attente libre ou il se laissa tomber.

Il se passa une main sur ses cheveux rasés, sentant sous ses doigts son cuir chevelu le pincer légèrement. De son col dépassaient les ailes noires de son tatouage, comme prolongeant le tissu ébène de son haut. Il laissa ses yeux bleus danser dans le paysage qui défilait par la grande baie vitrée, le bal des avions sur le tarmac l’hypnotisant brièvement. Sa route avait été longue pour arriver jusqu’ici, il avait tout fait, maçonnerie, deal, services divers et variés, le tout au noir – souvent honteusement exploité par des patrons conscients de son désespoir et de son irrationnel besoin d’argent. Il avait brisé des cœurs en croyant aimer sincèrement des gens, il avait souvent quitté sans un mot des relations qui lui semblaient éternelles. Il l’avait peut-être bien fait, il s’en sentait parfois coupable, mais il savait qu’il n’était rien de bon – il le croyait du moins, dur comme fer.

Finalement, à force d’y croire, c’était peut-être devenu sa vérité.

Lorsque retentit l’annonce pour son vol, il se leva mécaniquement, jeta son sac sur son épaule et s’enfonça dans la foule qui le draguait jusqu’à la porte d’embarquement de son vol, le dernier espérait-il, pour un monde meilleur – comme les dernières fois, sans se presser il s’avança. Il prit place sans un sourire vers l’hôtesse de l’air mais avec un léger geste de la tête vers elle. Il s’installa et tira la ceinture afin de l’attacher, alors que l’hôtesse faisait démonstration des gestes en cas d’urgence son estomac se serra.

Le vol de l’Aeroflot décolla à l’heure cette journée-là.

Il passa quelques jours à Tokyo avant d’être attiré ailleurs, Tokyo ne laissait pas beaucoup de place aux gens comme-lui, à moitié sans le sou. Alors il quitta la capitale pour se diriger vers une autre ville qui semblait mieux convenir à son statut de jeune paumé. Il avait retrouvé avec délices sa moto, comme convenu elle l’avait sagement attendu au fret de l’aéroport. Alors comme au début de chacune de ses aventures il l’avait enfourchée et avait laissé le vent caresser son cou et ses mains.
C’est après des jours d’errance sur les routes du Japon qu’il avait mit les pieds à Mayaku.

C’est après des jours sur la selle de sa moto qu’il en avait décollé pour autre chose que faire le plein ou pisser. Il s’était arrêté en bordure de la ville, sur un contrefort en bordure d’autoroute, ôté son casque pour regarder le paysage. Il avait encore assez d’argent au fond de son sac de sport pour louer à la semaine une chambre d’hôtel ou un petit une pièce, il avait assez de capacités pour se trouver un boulot de bouche.

Il était encore assez lucide pour avoir l’opportunité de se laisser sombrer.


ronan lynch © la-haine (maria // tumblr)
by mayhem
| Sam 13 Juil - 6:31

Vasiliy Ivanova

Hey, salut ! <3

L’Irlande débarque sur Myk, et ça fait plaisir. D’autant plus que le Ash à l’air d’avoir une bonne tête, héhé ! Bienvenue parmi nous, et bon courage pour la rédaction de ta fiche. Si tu as besoin d’aide, n’hésite pas à venir demander, on est là pour ça ! Et go faire un tour sur Discord si ce n’est pas déjà fait :P

Et, le quartier Est, rpz. Grr grr, tmtc. Cette ville sera la nôtre ~
| Sam 13 Juil - 16:12

Hayden Parks

Heyo à toi l'irlandais d’Irlande !

Heureux de voir une nouvelle tête parmi nous. Génial, un Barista, bon poste pour une oreille curieuse et peut être une langue déliée. Hâte de lire la reste de ta fiche et voir ton personnage à l'action par la suite.



Eat ...
... Human

| Sam 13 Juil - 17:52

Morgan Marshall

    Hi Ash!

    J'adore déjà le peu que je puisse lire de ton o.c. Les chemises à carreaux c'est l'must. Toi qui vient d'Irlande, tu passeras au Pub du Nord pour boire de la vrai bière, hehe. J'ai trop envie de le voir habillé avec des vêtements de ma marque de street-wear :crying:.On en reparlera si ça te motive! N'hésites pas si tu as le moindre besoin.

    Cheers!



drugs
@morden
| Sam 13 Juil - 21:43

Yumi Shinogaï

Welcome -again- to you ♪

Je n'ai pas grand chose à rajouter, les autres t'ont plutôt bien accueilli ! Et c'est à mon tour ;-; !

Je m'occuperai de ta fiche, alors n'hésite pas à me poser des questions comme tout à l'heure. D'ailleurs, encore une fois, je tiens à te dire que j'aime beaucoup ce visuel ;-; vuala. Enfin bref, j'ai une grande hâte de lire cette histoire oim.

Cœur cœur.


EDIT Parce que je suis trop sage pour flooder les fiches ♫

Je n'ai absolument rien à redire sur Ash. Il est intéressant, et encore je le trouve charmant ! Tu es donc de ce pas validé, et pour toi, l'aventure commence :hearts:. N'hésite donc pas si tu as des questions, je suis là patati patata. Que cette ville ne t'engloutisses pas :hearts:.



Ͽ Dark

Hime '