AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 004. Factions

| Dim 31 Mar - 23:21

Mayaku

004. Les factions

La ville de Mayaku est divisée en quatre factions, The Dawn, Yakuzas, Hisho et Vox.
Vos personnages seront inclus obligatoirement dans ces factions, mais vous déciderez de leur impact au sein du groupe : ils pourront être des personnages d'une très grande importance, tout comme y être affilié par simple hasard (parce qu'il habitait le quartier avant la scision de la ville en deux par exemple).

Libre à vous de le faire adhérer ou pas aux desseins de son groupe, de le faire agir dans son propre intérêt, voire même de le faire ne pas se sentir concerné par l'intrigue. Faites ce que vous voulez.
| Dim 31 Mar - 23:31

Mayaku






THE DΔWN


@Pinterest

Mind up, smoke up, shut the fuck up

The Dawn est underground. The Dawn est une philosophie. De la rue. Des trottoirs. Des immeubles qui déchirent le ciel. Du métro qui serpente sous la ville. Qui s’épanouit sous des lumières artificielles, et criardes. Une pensée sans valeur, si ce n’est celle du rejet. De toutes les autres. The Dawn n’est pas politique. Aucun objectif, aucune véritable vision de l’avenir. The Dawn n’est même pas sérieux. Mais The Dawn n’est pas seulement absurde. Pas seulement une blague. C’est aussi l’expression d’une douleur. Celles des adolescents, et de quelques jeunes adultes. Ne voulant que faire table rase de ce monde qui est en cours. D’extinction.

Au début, il n’y avait que la fleur de Ginko. Le symbole d’une nouvelle marque de vêtements. Que les ventes ont répandu aux quatre coins de Mayaku, car les jeunes semblaient l’apprécier. The Dawn s’exhibait sur internet. Pour quelques dizaines, centaines, milliers, de likes. Puis les flammes ont rongé la mairie de la ville. Et Morgan Marshall, mannequin et véritable visage de The Dawn, a frôlé la mort. Sur son lit d’hôpital, la fleur devient, dans les rues de Mayaku, une représentation de cette jeunesse souffrant la décadence de la mégalopole. La douleur des guerres intrinsèques. L’instabilité de la situation politique, et économique. L’horizon s’assombrit, l’espoir, comme le soleil, s’éteint. Et c’est le début d’une nuit nihiliste. Aux rayons de lunes anarchiques. Illuminant le visage de Morgan Marshall, pape d’une religion sans dieux, ni croyances.

Les principes, et les valeurs, s’effritent. The Dawn n’accepte aucune hiérarchie. Aucune forme de pouvoir, aucun principe aliénant. The Dawn est l’expression d’une liberté radicale. Qui se vautre dans la débauche. Se délecte de l’illégalité. Et séduit de plus en plus la jeunesse. On compare le mouvement. Au Flower Power américain. Aux punks britanniques. On évoque, également, les milieux underground de Berlin, à l’époque du mur. Mais The Dawn sourit, et arbore sa fleur de Ginko, comme un majeur tendu vers le ciel. Rassemblant, régulièrement, les adeptes dans une planque. Situé aux hauteurs d’un salon de thé du quartier nord. Et certains parlent de trips collectif. D’orgies. D’hurlements. Peut-être bien. The Dawn ne proteste rien. The Dawn ne fait que rire. Et danser. Sur le cadavre d’une ville qui se meurt. Et sombre de plus en plus. Dans la démence.

▸ MP à Morgan Dreiden Marshall pour être de THE DΔWN


THE DΔWN © Morgan Dreiden Marshallby Mørden, Vaska
| Dim 31 Mar - 23:31

Mayaku







Y A K U Z A S



Take a loss, to become a boss


Cela doit bien faire des années que nous sommes là. Dans l’ombre mais bien présents. Nous marchandons, protégeons nos valeurs et l'économie mayakoïte. Une présence marquée par la fin de la grande guerre, une aide que notre organisation -bien que criminelle- n’a pu se refuser de donner. Le gouvernement ferme les yeux sur nous, après tout ils auraient eu du mal sans nous.
Nous ne sommes ni bons, ni mauvais, une sorte d’équilibre qui s’est créé au fil des années. La montée en force du clan Shinobu Gaï leur donna la chance de prendre le contrôle de la banque de la pègre. De père en fils, chacun s’est vu couronné du titre d’Oyabun. Le père, le chef, l’Homme de la situation. Des coups de maître foirés, des retournements de situation impressionnants. Un monde décalé avec le pâle quotidien, un Yakuza ne recule devant rien. Ils font partie d’une grande famille, en l’occurrence, celle des Shinogaï.  

Nous sommes une bonne centaine sur la ville de Mayaku, mais peut-être que ta présence nous serait de bonne compagnie. Danse pour nous, nous te montrerons la voie.

Hiérarchie



Mine de rien, c’est toute une organisation que d’être Yakuza. Nous sommes tous gradés de manière différente, chacun se jauge, chacun se suit. Il y aura toujours quelqu’un de plus grand, de plus en avant.

L’Oyabun, le parent, le grand chef. Comme son titre l’indique, il mène la danse. De manière traditionnelle, on devient Oyabun de génération en génération, mais les choses changent, et rien ne lui empêche de désigner une personne tierce. Vous l’aurez compris, on lui doit respect et chacune de vos vies doivent être mise en jeu pour lui. Faîtes attention a ne pas perdre.

Saiki-komon, l’homme de confiance d’Oyabun. Littéralement, cela veut dire administration. Il est là, quand le chef ne l’est pas. Toutes les informations rentrant et sortant passent par lui, c’est une sorte de voix entre le chef et la famille.

Shingiin, l’avocat de la famille. En effet, il s’occupe des problèmes juridiques de la famille.

Kaikei, le comptable de la famille. Il gère l’argent qui rentre et sort. Il a la possibilité de conseiller l’Oyabun sur les différents investissements à faire.

Wakagashira et Shateigashira, le premier lieutenant ainsi que le second lieutenant. Littéralement, ils sont le bras droit et le bras gauche de l’Oyabun. Ils sont sur le terrain, nettoient et supervisent les affaires. Ils gèrent les marchandises à la banque de la pègre. Chacun de ses bras possèdent une équipe de Kyodai.

Kyodai, ce sont les «grands frères ». Chacun d’entre eux sont des membres affirmés de la famille. Ils ont prouvé leur dévouement pour les leurs, ils ont su impressionner leurs supérieurs. Ce grade leur octroie le droit d’avoir une équipe de Shatei.

Shatei, ce sont les « petits frères ». Ils sont nouveaux dans la famille, ont ne leur demande qu’une chose : Travailler, travailler pour espérer grandir, exceller pour la famille. Ils sont supervisés par les Kyodai et on veille à ce qu’ils n’enfreignent pas les règles de la famille et à ce que leur travail soit mené à bien.

J’espère que cela t'a aidé. Ce n’est pas si compliqué que ça, si ?

Signe distinctif



On a longtemps pris l’habitude d’amputer l’auriculaire des membres irrespectueux. Alors si vous voyez un homme dans la rue à qui le petit doigt manque, c’est peut-être l’un des nôtres ou simplement un malchanceux. Non, nous ne sommes pas tous terrifiants physiquement, mais sûrement impressionnants. Des tatouages aux significations variées recouvrent nos corps, des œuvres d’art racontant nos délits, nos passages dans la vie.
Beaucoup trop de facteurs, mais cela peut vous éclairer plus que le reste, car non, nous ne nous promenons pas forcément en costard et lunettes noires. Mais la classe, respecte la classe.

membres



L’Oyabun incarné par Yumi Shinobu Gaï Un changement soudain qui fit naître un millier de murmures. Une femme à la tête d’un clan et pas des moindres ; la fille de l’ancien Oya. Après la mort tragique de son père, c’était tout naturel de reprendre en main sa famille. Des idées à n’en plus pouvoir, une jeunesse et des ressources visibles et ce n’est que le début de sa misérable vie. Elle n’a plus envie de perdre, ce n’est pas dans ses projets. Grande et aussi fière que fût son père, elle endossera son rôle de Mère et mènera son clan vers la réussite.

Premier Saiki-komon incarnable x Une première figure après l’Oya. Le second visage de la famille, celle qui parle quand l’Oya n’est pas en mesure de le faire.

Second Saiki-komon incarnable ▸ On t’attend.

Shingiin incarnable ▸ Un avocat de confiance pour l’Oyabun.

Kaikei incarnable ▸ Un comptable de confiance pour l’Oyabun.

Wakagashira incarné par Vasily Ivanova Un bras droit pour cette jeune Mère. Un bras droit qui a de la gueule et qui fait parler. Un Russe pour lieutenant, pour tête à respecter. Un homme plus animal, un homme qui impressionne. Il est ce que Yumi considère de fort, de courageux, de nouveau. Elle la voulut, elle l'a eut. Un bras droit hors des normes, un bras droit qui intrigue.

Shateigashira incarnable ▸ Il est le bras gauche de l’Oyabun.

Kyodai Grand frère incarnable ▸ Contactez la famille Shinogaï.

Shatei Petit frère incarnable ▸ Contactez la famille Shninogaï.

Mayakoïtes
Oyabun ▸ @Yumi Shinogaï
rôle ▸ Nom du personnage présent sur Mayaku
rôle ▸ Nom du personnage présent sur Mayaku

▸ MP à  @Yumi Shinogaï pour être des Yakuzas


Yakusas © @Yumi Shinogaï
by Yumi
| Dim 31 Mar - 23:33

Mayaku






Hishō / « L’envolée »



And the sky isn't a limit

HISHO n’est autre que cette fleur qui pousse, issue d’une graine américaine et des cendres de l’Empire du Japon. S’implantant en terre nippone, alors sous domination américaine, à la fin de la seconde guerre, la compagnie met rapidement la main basse sur des médias locaux afin de diffuser une propagande capitaliste états-unienne. Aujourd’hui, elle est l’une des plus influentes sociétés médiatiques au pays du soleil levant, et profite amplement du chaos de Mayaku. Experte dans la manipulation de l’opinion publique, la compagnie est autant une alliée de poids qu’une redoutable adversaire, servant avant tout ses propres intérêts, travaillant avec chacune des autres organisations, sans avoir l’air de craindre de représailles.

L’organisation médiatique est capable du meilleur comme du pire. Elle aurait en sa possession des renseignements sur de nombreuses personnalités, renseignements lui servant de points de pression, mais aussi des secrets concernant la ville et son histoire. HISHO n’a pas peur de se salir les mains, si bien que le journalisme se mêle souvent à l’espionnage, multipliant les pratiques frauduleuses : Après tout, certaines informations sont difficiles à obtenir par des moyens légaux, et l’éthique, est une notion parfois vague.
Derrière des émissions de télé-réalité et des documentaires animaliers, HISHO est donc bien plus sombre qu’il n’y paraît. Surtout que, depuis le début des années 2000, elle ne cesse de gagner en popularité et en visibilité. D’abord journal, puis s’offrant une chaîne de télévision, elle est maintenant présente sur internet, notamment via les réseaux sociaux. Plusieurs blogueurs sont rattachés à HISHO, qui produit également des émissions sur des plateformes vidéos. En un mot ? Tentaculaire.
Au sein de l’entreprise, c’est une atmosphère totalitaire qui semble régner. Afin de s’assurer la fidélité de ses employés, chacun d’entre eux doit confesser ses plus sombres secrets, qui sont soigneusement divulgués aux autres membres, et archivés. Les relations cordiales sont alors teintées de craintes et de sourires forcés. D’autant plus que la délation est vivement encouragée, et même gracieusement récompensée. Chacun est bourreau et victime. Aucune relation de confiance possible. Un sentiment de peur permanent. Que chacun supporte pour l’argent, et la promesse du pouvoir. Car, tout le monde le sait, le pouvoir n’est nulle part ailleurs que dans la richesse, et le savoir.

Membres

Le Conseil d’administration incarnable ▸ Le CA est constitué de trois membres qui coordonnent les mouvements de l’entreprise. La Pie est l’oratrice, en charge de la diffusion de l’information, et de la manipulation de l’opinion publique. Le Corbeau est le coordinateur des « Moineaux », l’œil surplombant Mayaku, et rien ne lui échappe. La Chouette est l’oiseau de la désinformation et de la rumeur. Spécialisée dans la manipulation de l’image et la création de fake news. Chacun des trois « oiseaux » est responsable des résultats de son « corps » : la diffusion de l’information, la collecte des renseignements, et création de la désinformation.

Les Rossignols Incarnable (0/∞) Sous l’aile de la Pie, les rossignols sont la voix et le visage du comité d’administration, ceux qui diffusent les informations auprès du grand public, par le biais de la télévision, de la presse écrite, ou encore d’internet. Certains sont de véritables célébrités à Mayaku, quand d’autres préfèrent se faire plus discrets. Ils ont bien souvent connaissances des sombres agissements de la compagnie, et usent de leur influence pour servir HISHO.

Les Moineaux Incarnable (0/∞) Des employés de terrain qui ont peu à voir avec le stéréotype du journaliste. Sous la direction du Corbeau, leur travail est de collecter des informations sans se soucier de la déontologie ou de l’éthique. Mensonge, trahison, séduction, violence, espionnage… tout les moyens sont bons. Ils ne travaillent pas officiellement pour l’entreprise, si bien qu’ils exercent souvent un autre métier, leur servant de couverture.

Les Alouettes Incarnable (0/∞) Membres du département de la Chouette, les alouettes fabriquent preuves et faux documents visant à nuire ou valoriser certains personnages, à trafiquer la réalité. Si certains sont plus doués en informatique, d’autres le sont davantage dans la fabrication de fausses pièces d’identités, ou dans la modification de contrats et de feuilles de compte. En somme, des faussaires prouvant que la vérité est parfois flexible.

Les Colibris Incarnable (0/∞) Moins impliqués que les autres dans les affaires louches de l’entreprise, mais tout de même soumis à la même dictature que les autres, ces habitants de Mayaku travaillent souvent hors-plateau, ou à l’animation d’émission de divertissement, de la météo, etc…

Mayakoïtes
rôle ▸ Nom du personnage présent sur Mayaku
rôle ▸ Nom du personnage présent sur Mayaku
rôle ▸ Nom du personnage présent sur Mayaku

▸ MP à Vasiliy Ivanova pour être de Hisho


Hisho © Vasiliy Ivanovaby Vaska
| Dim 31 Mar - 23:34

Mayaku







VOX

 

Nous sommes l'Alpha et l'Oméga


L’explosion au Nord marqua le début d’une longue décadence. L’année 2019 s’éveilla au sang et aux hurlements. Plusieurs personnes sont portées disparues et la panique s’élargit aux autres quartiers. Une population désemparée, perdue et ne sachant plus à quoi se rattacher : c’est ainsi que tout à commencé.

« Regardez autour de vous et dîtes-moi, que voyez-vous ? »

Ce furent les premières paroles de Vox. Un groupuscule revendiquant la paix et la parole de Dieu. Un groupuscule qui au fil du temps, s’est vu suivi de plusieurs croyants. Vox n’était qu’un petit groupe de gens recherchant l’équilibre, condamnant tous les crimes les plus sordides et les plus brutaux qu’un être humain puisse subir. Il n’y avait rien de dangereux, rien de suspect, rien d’extraordinaire, juste de la bienveillance. Un cercle ouvert pour ceux qui le souhaitaient, pour ceux qui avaient perdu espoir, qui avaient besoin de ce réconfort. Mais au fil des semaines, le mouvement s’essouffla et les partisans ne se sentirent plus concerné par le malheur que clament les trois voix de Vox. Une impression d’échec, une impression d’être laissé à l’abandon. Vox décida de prendre les choses en main. Il en fallait plus, toujours plus pour grossir les rangs et gagner en autorité.

« Que voyez-vous ? Le chaos, les ténèbres, la mort. »

Des paroles puissantes qui résonnent dans le Sud. Un bus vient de sauter et ce n’est que le début. De la prise d’otages au crime banal. Une vague de banditisme dans le Sud et dans les autres quartiers. Vox avale le malheur, récupère des fidèles, consolide ses rangs. C’était comme une évidence pour l’hydre, comme une raison de subsister. Il fallait semer le chaos, pour récupérer la félicité.
Vox grandit et n’hésite pas à se faire entendre. Ce n’est que le début, pourtant, personne n’ose remettre en question la longévité de la petite secte. Dans le mensonge, personne ne cherche à voir la parti submergé de l’iceberg. Vox se proclame être le bien, mais se trouve être la peste et le vaccin. À vrai dire, quand on va mal, même la peinture jaune semble être un repas royal. Rapidement, il a fallut séparer les fidèles, créer une hiérarchie récompensant les ‘’visionnaires’’ de la secte. Et outre Vox lui-même, une catégorie de Saints et d’Élus se dessine. Tout en bas, il y a les Élus. Des gens comme vous, comme moi, à la recherche d’un but pour valoriser notre vie. Plus haut, les Saints. Ils sont les intermédiaires de Vox, un barrage aux trois Dieux de la secte. Ils sont également le dos de la main, celle que l’on vous tend, celle qui n’est pas visible. Ils préparent des attaques, ils sont terroristes, ils ont envie de rendre leur groupe plus lourd, plus dur, plus important. Ils ont compris que la paix ne leur apportera rien, alors ils agissent.


Hiérarchie et Pratique

Vox s’est forgé dans une structure plutôt banale. Trois étages pour différents rôles.
La secte nous montre des gens plutôt ordinaire, plutôt fidèle. Pour devenir un élus, ou un saint, il suffit de le vouloir. Vox garde un œil sur chacun de ses compères, comme une main, qui ne vous lâche jamais. Et ne craignez pas d'affronter le mal. Car, tout comme il ne peut y avoir d'été sans hiver vigoureux, sans le mal, il ne peut exister de bien. Et vous êtes le bien.

Vox incarnable
Il s’agit des anges, de ceux dont on ne voit jamais le visage. Ils mènent l’organisation à la voix, ne dansent pas, ordonnent. Du haut de leurs expériences tordus, ils créent la déchéance humaine et amassent de grandes fortunes grâce à de chaleureux dons de leur communauté.
▸ Moira O’Sullivan (incoming prédéfini)
▸ Ezekhiel Shepherd



Les Saints Le visage de l’organisation. Les intermédiaires directs de Vox. Ceux qui agissent et se salissent les mains en parfaite connaissance de cause. Ils sont chargés de prêcher la foi de la secte, de rendre les comptes, de faire un peu tout ce qu’il faut. Ils ne font qu’obéir et parmi eux se cachent de grands esprits au cœur pourri. Certains d’entre eux restent muets face à l’horreur que leur rang répand, les autres ? Ils ont pour vocation de purifier.

▸ Atarah Shepherd






Élus Sans vous, nous ne sommes rien. Un rien béant qui nécessite vos prières, votre foi. Nos élus sont nos petites mains. Nos ignorants et nos savants. Toute personne cherchant à se rattacher à une cause est la bienvenue. On commence toujours quelque part et chez Vox, c’est ici, chez les Élus. Ils sont les fidèles de la secte, ceux sans qui, elle n’existerait plus. Cette masse qui croit, au bienfait de Vox, cette masse qui refuse de voir la vérité. Cette masse qui donne du sien, pour financer les messes de leur Dieux.  










Mayakoïtes
rôle ▸ Nom du personnage présent sur Mayaku
rôle ▸ Nom du personnage présent sur Mayaku
rôle ▸ Nom du personnage présent sur Mayaku

▸ MP à Yumi Shinogaï to join VOX


VOX © By Yumiby Yumi