Mayaku :: En dehors de MYK :: Archives :: Archives : MYK

Geographie

Dim 20 Jan - 16:47
IV- Géographie
Mayaku est située à l'ouest du Japon. Elle est bordée au nord par des montagnes, et sa côte ouest donne sur l'océan Pacifique. Sa géographie toute particulière lui vaut d'être une destination très prisée par les touristes, en particulier européens. Elle est une fusion parfaite entre la modernité de Tokyo et l'authenticité de Kyoto, et de fait en acquiert la popularité, rivalisant avec ces deux capitales au titre de centre économique et culturel du Japon.

Quartier Nord-Ouest - Cœur économique de Mayaku, région cosmopolite, riche et dynamique. Très semblables en terme d'architecture, l'urbanisme est design, ostentatoire, panoramique et omniprésent. De très larges rues baignées de lumière font respirer la population active lorsqu'elle quitte ses bureaux, culminants au-dessus de nombreux commerces dans des tours immenses. Les quelques résidus d'architecture traditionnelle y sont isolés et organisés à l'intérieur de parcs et de jardins destinés à la détente, à la flânerie, et au tourisme.

Quartier Est - L'Est de la ville, humble quartier urbain parsemé de quelques îlots d'architecture traditionnelle, est le lieu de naissance du trafic de drogues à Mayaku. Il a pris racine dans les milieux très populaires et pauvres, et a très vite été récupéré par les différents clans yakuzas. Aujourd'hui, le clan Shinobu Gaï y règne en maître. À force d'être disputé par les mafias et les hommes politiques, le quartier a finalement été en partie abandonné par les autorités et a mauvaise réputation (ce qui n'est pas volé). Il y règne une ambiance très glauque reflétée sur les murs usés, les routes mal entretenues et les lampadaires aux ampoules grillées ; n'y restent que les magnats du crime et la population trop pauvre pour déménager.

Quartier Sud - Le Sud, avec ses nombreux temples, sanctuaires, palais, ponts et jardins, est un trésor architectural reconnu à l'international. Si l'empreinte de l'homme dans le paysage est significative, c'est la nature qui est mise à l'honneur ; par souci d'authenticité et pour satisfaire les désirs d'orientalisme des touristes, très nombreux dans le quartier, la plupart des routes sont piétonnes et le calme qui en résulte confère à ces rues en pente et à ces carillons des embruns d'Eden. Comme le Sud est un quartier de retraite et de méditation, la discrétion de ses habitants est évidemment propice à la dissimulation : une couverture idéale pour la mafia et les trafiquants.

Mayaku

Mayaku