Mayaku :: En dehors de MYK :: Archives :: Archives : RPs

Now we are three || Myra & Morgan

Dim 28 Oct - 13:58


 



Now We Are Three


Myra & Morgan



Myra venait de rentrer à Mayaku. Morgan et elle n'avait pas eut beaucoup de temps pour se parler durant son absence, étant tous les deux très occupés avec leurs activités respectives et ce n'est que quelques jours avant son départ de Londres que Myra avait appris le séjour de Morgan à l'hôpital. C'était à prévoir mais, évidemment, la jeune femme était inquiète pour son comparse et à peine avait-elle posé un pied dans la ville qu'elle avait sifflé un taxi pour aller jusqu'à l'hôpital.


Elle se baladait maintenant dans les couloirs blancs de l'hôpital avec son sac de voyage. Ses cheveux, un peu plus longs qu'avant son départ, fouettaient légèrement son visage alors qu'elle se marchait d'un pas pressé vers la chambre qu'on lui avait annoncé à l'accueil. Elle avait une grosse, une très grosse nouvelle à apprendre à Morgan. Elle aurait voulu pouvoir attendre qu'il soit rétabli et qu'il sorte de l'hôpital pour lui en parler, mais cela faisait déjà plusieurs semaines qu'elle même le savait et, très vite, c'était un secret qui allait commencer à se voir. Elle n'avait pas d'autre choix que de lui en parler maintenant. Et, avec un peu de chance, si il prenait mal la nouvelle, elle pourrait le calmer en lui annonçant que l'alliance avec The Crows avait été acceptée par Matthew.


Arrivée devant la chambre de Morgan, Myra inspira profondément avant de pousser la porte. Sur un lit tout aussi blanc que le reste du décor était étendu Morgan. Il était aussi beau que dans son souvenir, malgré sa mauvaise mine actuelle et la jeune femme prit le temps de l'admirer pendant un quart de seconde avant de parler, se faisant enfin remarquer par Morgan qui ne l'avait pas encore vue.


Tu es incapable d'éviter les problèmes quand je ne suis pas là, hein ? fit-elle avec un petit sourire en coin, cachant tant bien que mal son inquiétude. Tu as mauvaise mine Marshall..




par humdrum sur ninetofivehelp

Invité

Anonymous
Dim 28 Oct - 23:27

Trois petits chats.

Le bleu de mes yeux étaient rivés à la fenêtre. Allongé en ce grand lit blanc d’où seul ma chevelure blonde transparaissait. Le visage fermé, amaigri et froid. Cela faisait maintenant quatre jours que je m’étais réveillé d’un court coma. On m’avait annoncé du poison. On m’avait annoncé que je me droguais. On m’avait découvert des tas de choses pour lesquelles je me jurais de ne jamais aller à l’hôpital pour qu’on me les rappellent. Mayaku devait avoir changé depuis la soirée. J’eus appris par des messes basses qu’Ayden n’avait pas respecté ma volonté pour The Dawn. J’eus appris ce qu’il en était pour mon père. Les médecins avaient choisis de m’infliger une dose forte pour mes manifestations anxieuses et pallier à mon manque. De facto, je me retrouvais, plus las que jamais, interdit de sortir d’ici - surtout incapable.

La porte s’ouvre.

Tu es incapable d'éviter les problèmes quand je ne suis pas là, hein ? Mes yeux se détournèrent au gré de sa voix. Tu as mauvaise mine Marshall..

Myra.

Ma narine se plissa. Derrière elle, la porte se refermait. Ses cheveux avaient poussés, et ils bouclaient. Elle souriait.

Tu étais au courant. Tu, VOUS, étiez au courant. Sans la quitter du regard. Et tout ce que vous avez trouvé à opérer, c’est de franchir la limite - ehhh quoah ! - sous mon nez ?! J’en aurais appelé à l’humilité !

C’était injuste. Elle était jeune et le quartier Est un chaos. Je maintenais mon attention sur Myra. Je parlais en mon nom, d’une certaine manière, malgré l’approche de la trentaine. Une moue qui se dessine et mon visage qui se meut à nouveau vers l’horizon des Sakuras du jardin. Myra savait que j’avais prié pour la japonaise au vue du chapelet sur ma table de chevet.

Tu sais ce que c’est, Atkins, de 'perdre un membre de sa famille' ?



drugs
@morden

Morgan Marshall

Morgan Marshall
Dim 3 Mar - 15:17


 



Now We Are Three


Myra & Morgan



Il avait vraiment mauvaise mine. Mais après autant de temps séparé de lui, la seule chose qu'elle pouvait voir sur son visage, c'était la blessure causée par les événement. Oui, ils avaient tous été au courant, mais ce n'était pas leur place d'en parler avec lui. Elle n'était pas plus d'accord que lui avec ce qu'il s'était passé et elle était plus que soulagée de ne pas avoir été présente lorsque les choses se déroulaient. Mais ce n'était pas a elle qu'il devait s'en prendre. Quoi qu'il en soit, Myra le connaissait bien, alors elle ne s'en offusqua pas, jusqu'à ce qu'il lui demande quelque chose dont il aurait dû connaître la réponse. Sincérement, elle n'était pas en colère, mais elle aurait préféré qu'il ravale sa langue avant de lui envoyer ces derniers mots au visage.

Je ne le sais que trop bien. répondit-elle avec un ton monotone dans lequel on pouvait tout de même sentir une vieille blessure à peine refermée.

Instinctivement, sa main se porta légèrement vers son ventre, là où une personne dépendait maintenant d'elle. Elle se mordit la lèvre et se retint d'imaginer devoir être privée de ce petit être avant même sa naissance. Elle ne pensait pas avoir l'instinct maternel, mais à l'instant même ou elle avait appris pour sa grossesse, elle s'était juré de tuer n'importe qui qui oserait être une menace pour son enfant. Leur enfant. Mais Morgan n'était pas au courant et elle n'était pas sûre que maintenant soit le bon moment pour aborder le sujet. Pourtant, il n'y aurait sans doute plus aucun "bon moment". Elle décida donc que cet instant était aussi propice qu'un autre.

Morgan... Son ton était sérieux. Le fait qu'elle utilise son prénom, au lieu de son nom de famille comme elle le faisait toujours, indiquait cela. Il y a quelque chose d'important dont on doit parler. Quelque chose que j'ai appris pendant mon absence..



par humdrum sur ninetofivehelp

Invité

Anonymous
Ven 8 Mar - 14:59

   

Run. Run so far from me that I'd become nothing fo' u.

Je ne le sais que trop bien, et mes yeux s’en donnaient au ciel. Ma narine se plissa de mêle à mon arcade, alors que je déposais encore mes yeux pour les siens. Sa main se glissait à son ventre. Mouvement que je suivais, intrigué. Mouvement qu’elle ne faisait jamais. L’Angleterre l’avait faite revenir blessée? Mes cils papillonèrent sur . . . son ventre. Il était différent. Sa voix, son regard, son comportement ; Myra semblait fatiguée. Chier. Je lui tendais brusquement la main pour qu’elle l’attrape, se rapproche de moi.

Tu sais quoi. Je n’suis plus à ça près. Tell meh.

Et puis, merde. Je me redressais de mon lit, en sortait les jambes pour venir me tenir debout face à elle. Mes doigts s'entremêlèrent avec les siens sur son ventre. De là, je compris. Je compris que tout allait changer. Que j’allais être père de la progéniture qu’elle portait en elle depuis qu’elle était partie à Londres. Mes lèvres n’attendèrent plus rien pour rejoindre les siennes et je me mis à l’embrasser. Mon front contre le sien. Le regard vague. Le manque. L’euphorie et les brûlures. Je récupère le chapelet, le lui passe autour du cou, l’embrasse avant de le déposer contre sa poitrine.

Tu vas crever si tu restes avec moi plus longtemps. Just leave me. Right now.

Myra
Charlyne



drugs
@morden

Morgan Marshall

Morgan Marshall
Ven 8 Mar - 21:45


 



Now We Are Three


Myra & Morgan



Le changement sur le visage de Morgan avait été lent et graduel, mais lorsqu'il s'était levé, avait posé ses longs doigts contre mon ventre puis m'avait confié son chapelet, je savais qu'il avait compris. Notre baiser avait été passionné, bien que trop bref après une aussi longue absence, mais je pouvais lire sur ces traits que l'idée d'un enfant ne lui donnait pas envie de vomir, ce que j'avais tout d'abord craint. Pourtant, rien dans notre échange jusque là n'aurait put me préparer aux mots qu'il me lança ensuite.

What's wrong with you ? Ce que tu racontes n'as aucun sens Morgan... commençai-je, un brin d’inquiétude et d'irritation dans la voix. Une longue pause s'étira entre nous. Un silence trop pesant. C'est le bébé, c'est ça..? Tu ne le veux pas..?

J'avais du mal à imaginer que sa raison pour me demander de partir sur le champs pouvait avoir quelque chose à voir avec la grande nouvelle, vu sa réaction précédente, mais si ce n'était pas ça, alors quoi ? Nous avions affronté des épreuves auparavant, chacun de notre côté, mais également ensemble. Avais-je été stupide en pensant que les choses allaient rester telles quelles ? Ou est-ce que quelque chose se tramait ? Quelque chose dont je n'étais pas au courant. Quelque chose dont il essayait de me protéger ? Morgan savait pourtant que je n'étais pas le genre de femme à avoir besoin de protection... Plus je réfléchissais à une explication et plus les choses s'embrouillaient dans ma tête, alors je me contenta de fixer Morgan, attendant une réponse qui pourrait me satisfaire.



par humdrum sur ninetofivehelp

Invité

Anonymous
Dim 10 Mar - 11:54

 

down down down, in this hospital we were alone

Otomagaike | Quartier Ouest

Ma main me retenait au lit alors qu’elle parla. Le revers de l’autre s’attardait à mon nez. Ma narine reniflait continuellement par manque. Qu’est-ce que j’aurais donné pour un rail. Elle continuait de parler, la belle anglaise, durant mon moment d’absence. Le silence régnait alors que je regagnais mon lit. Je n’avais jamais compris l’adoption d’Enver, l’avait toujours renié et pourtant je lui portais un amour inconditionnel. Un amour de chat à chat. À celui qui feulera le plus, pour mieux ronronner par la suite. Ouais. Oeil pour oeil, canine pour canine. J’étais le fils unique, le prodige, celui qu’on désirait et chérissait, avec Enver. Ew.

Et je la coupais sans crier gare :

Ew. Quelle connerie j’ai fait? Merde, va boire un verre et casse-toi . . Casse-toi. CASSE-TOI!

Mes doigts à l’oreiller l’enserrait fortement. Je le récupèrai et le balançai à l'égard de Myra. Mon menton relevé, je crachai ma salive pour elle avant de me laisser choir contre le matelas. Mes bras au-dessus de ma tête, je fixais le plafond sans lui porter la moindre des attentions. Merde, père, quelle connerie.

Myra
Charlyne



drugs
@morden

Morgan Marshall

Morgan Marshall