AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

Quartier Est

 

4

M

2

S

Boîte de nuit

Les lumières qui découpent l'obscurité du lieu. Tous ces sons étouffés, ces rires, ces corps entrelacés qui dansent, s'enivrent, dans la plus grande impunité. Ça monte en vous, le frisson de la piste de danse, les basses qui soulèvent votre cage thoracique. Le rythme qui s'accroche à votre peau. Oui, oui, vous y étiez.

12

M

3

S

Ruelles sombres

A moitié avalées par l'obscurité, ces ruelles sont un vrai dédale labyrinthique. Ses allées étroites se resserrent à mesure que ses murs s'élèvent, laissant une impression étouffante à n'importe quelle heure du jour, voire suffocante. L'endroit n'est pas sûr. Quelques bruits inquiétants, ou peut-être n'est-ce que votre imagination. Le soleil y est rarement vu, peut-être que vous n'avez rien à y faire non plus. À moins que vous soyez là pour les mauvaises raisons.

13

M

1

S

Banque de la pègre

Une femme s'avançant en talons aiguilles, des hommes en coulisse fumant le cigare, Mayaku bénéficie également de sa propre mafia. Dans ces locaux sombres et secrets sont blanchis larcins et argent crapuleux. Personne n'en parle, personne ne se plaint, tout le monde a appris à vivre avec. Sa localisation est encore inconnue, bien qu'activement recherchée par les forces de l'ordre, elle continue à sévir en toute impunité.

19

M

6

S

Quartier détruit

Tout ce pan de la ville a été oublié et élimé par le temps. Désaffecté depuis de longues années, il aurait auparavant servi à quelques essais militaires, fusillades ou explosifs, ce qui expliquerait ses immeubles éventrés, ses maisons à moitié brûlées, son sol recouvert de poussière rance. On peut y trouver parfois un peu de lumière produite par de vieux barils à essence, quelques âmes dissimulées dans l'obscurité et le froid, honteuses.

0

M

0

S

Terrain désert

Perdu entre la voie ferrée abandonnée et les entrepôts, à l'abri de toute cette décadence et de cette pauvreté se trouve un large terrain désert, couvert d'herbe et de fougères, de fleurs et de mauvaises herbes. Une étendue dictée par la nature seule, qui s'entre-dévore et se sublime, à perte de vue. Elle s'étend par-delà les vallées, se perd jusqu'à la lisière de bois, s'abandonne, sauvage.
Pas de nouveaux messages



Coups de coeur ♥